Dans quelle ville espagnole faut-il investir?

Le secteur de l’immobilier en Espagne présente à l’heure actuelle une opportunité unique pour les investisseurs du monde entier. La baisse du pouvoir d’achat des citoyens espagnols, s’ajoutant à leurs difficultés d’accès aux crédits donne aux étrangers l’opportunité de bénéficier des avantages qu’offrent actuellement ce secteur (notamment la baisse des prix dans certaines zones allant jusqu’à 40%). À la fin du premier semestre de 2013, les étrangers ont investit 2.834 millions d’euros dans le secteur immobilier, qui a atteint un son record en investissements sur ces 9 dernières années.

Selon une étude réalisée par les consultants internationaux CBRE en 2013, (Étude de la propension à investir dans le secteur immobilier), l’Espagne se situe à la 4ème place des pays les plus favorables à l’investissement (devant la France, les Pays Bas et l’Italie) et a ainsi avancé dans son classement par rapport à 2012. L’étude a été conduite par 360 investisseurs internationaux, qui ont placé Madrid à la 9ème place des villes accueillant le plus d’investissements, suivie de près par Barcelone qui se situe en 14ème place.

L’Espagne fait donc partie de ces quelques pays qui peuvent se féliciter de disposer de deux villes figurant en tête des préférences des investisseurs. La question se pose alors : en quoi ces deux villes sont-elles respectivement plus propices à l’investissement?

Au cours du premier semestre de l’année, la Commune de Madrid a attiré 52% des investissements étrangers, alors que la Catalogne en enregistrait 24% (selon les données du Registre de l’Investissement du Ministère de l’Économie). Le constat selon lequel la plupart des étrangers choisissent d’investir à Madrid, ne signifie pas forcément que l’investissement se base sur la rentabilité.

En effet, selon l’étude susmentionnée menée par le CBRE, Madrid a enregistré un retour de 4,2% alors que le retour enregistré par Barcelone était de 4,1%. Dans les deux cas, le taux de retour est supérieur à celui d’autres grandes villes comme Moscou (3,6%), Hong Kong (3,1%) ou Monaco (1,6%). Il faut cependant noter que différents éléments influencent la rentabilité, celle-ci pouvant être déterminée par des éléments allant de la location jusqu’au nombre de chambres de la propriété. En vue de calculer la rentabilité d’une propriété spécifique, un rapport préliminaire incluant toutes les variables possibles sera réalisé.

Alors que le prix de vente de biens immobiliers continue de baisser, le prix des loyers restent stables. Cela est du à la situation économique actuelle que le pays connait et qui, du fait des prix bas sur le marché, contraint les citoyens de repousser la vente et de louer pour rentabiliser. En outre, de nombreux étrangers trouvent l’investissement idéal en Espagne au moyen de l’achat aux fins de louer.

Si l’objectif de l’investisseur est de mener à bien une telle pratique, et que l’acquisition de la propriété est réalisée au moyen seul de l’investissement, Madrid offre de grands avantages, notamment du fait de son statut de capitale, et par les nombreuses entreprises qui y établissent leurs sièges. Les investisseurs étrangers de Madrid sont confortés par certains avantages par rapport à Barcelone, comme le coût du travail ou le niveau de langue.

Cependant, Barcelone prend l’avantage concernant sa qualité de vie, qui se justifie par sa proximité avec la mer, qui offre de magnifiques vues sur la méditerranée, sa proximité avec les Pyrénées, et son esprit cosmopolite.

En définitive, évoquer le meilleur choix entre Madrid et Barcelone devrait se faire sur la base de l’objectif même de l’acquisition.  Pour les investisseurs qui auraient pour objectif de résider en Espagne, il est clair que les deux villes disposent d’un excellent réseau d’universités et d’écoles publiques et privées. En Espagne, il existe plus de 70 universités offrant un grand choix de matières reconnus par les 28 pays membres de l’Union Européenne. De plus en plus d’étudiants viennent en Espagne dans le but de poursuivre leurs études (plus de 70,000 étudiants en 2012). Beaucoup de ces étudiants portent un grand intérêt pour l’apprentissage de la langue espagnole, et ceci du fait que l’espagnol est la langue la plus répandue au monde (400 millions de personnes en 2012), après le chinois. De plus, l’ensemble du territoire espagnol jouit d’un excellent service de sécurité social.

À ce titre, les étrangers peuvent être assurés qu’en investissant en Espagne, ils feront le bon choix, et ceci indépendamment de la ville qu’ils choisiront.

María Valencia

Cet article ne relève pas du conseil juridique

Droit de l'Immobilier

Mariscal & Abogados dispose d'une vaste expérience dans le domaine du droit immobilier et de l'urbanisme en Espagne : préparation et rédaction de contrats de construction, vérification diligente juridique.et autres rapports sur actifs immobiliers, gestion de permis et autorisations d’urbanisme, etc. Si vous avez une question, n'hésitez pas à Nous contacter.