L’insolvabilité ou la faillite , prennent place lorsqu’une entreprise ne peut plus honorer ses dettes. La déclaration d’insolvabilité amène au processus de faillite.
La restructuration de l’entreprise est utilisée lorsqu’une entreprise rencontre une situation difficile et le management décide de changer la structure interne et externe, ainsi que la direction de l’entreprise.

Mise en œuvre de la procédure collective en Espagne

Le créancier étranger dans le cadre d’une procédure collective en Espagne (1) : la mise en œuvre de la procédure

L’ouverture d’une procédure collective en Espagne entraîne sa qualification de « procédure principale ». Cela implique l’inclusion de tous les biens du débiteur, qu’ils soient ou non situés en Espagne et, sauf exception, l’application du droit espagnol.

La responsabilité des administrateurs

Faillites en Espagne (3) : La responsabilité des administrateurs

Bien que le Décret-loi royal 5/2021 libère les administrateurs de leur obligation de procéder à la déclaration d’insolvabilité de l’entreprise, il ne les dispense pas de la responsabilité d’éviter la liquidation de cette dernière.

Exigences augmentation de capital

L’augmentation de capital par compensation de créances en Espagne

L’augmentation de capital par compensation de créances réduit le risque d’insolvabilité et évite la mise en œuvre d’une procédure d’insolvabilité ; elle constitue une solution envisageable pour les sociétés de capitaux dont le passif est très élevé.

Comment prévenir l’insolvabilité de votre entreprise ?

Actualité sur les faillites en Espagne (2) : Mécanismes et mesures visant à prévenir l’insolvabilité des entreprises

Les mécanismes de pré-faillite et les mesures dans les domaines du travail, des entreprises ou des procédures peuvent prévenir et ralentir le nombre élevé de demandes de faillite attendu après la fin du moratoire sur les faillites en Espagne.

déclaration d’insolvabilité Espagne

Faillites en Espagne (1) : Nouveau moratoire pour la déclaration d’insolvabilité

Les données officielles révèlent une forte augmentation du nombre de déclarations de procédures d’insolvabilité en 2021. Selon les estimations, ce nombre pourrait augmenter significativement après la prolongation du moratoire jusqu’au 31 décembre.

Prolongation du moratoire sur les faillites en Espagne

Prolongation du moratoire sur les faillites en Espagne jusqu’au 14 mars 2021

Le Décret-loi royal 34/2020 publié le 18 novembre 2020 établit une prolongation du moratoire sur les faillites en Espagne, précédemment fixé au 31 décembre 2020, jusqu’au 14 mars 2021.

Mesures procédurales, la Loi 3/2020

Mesures procédurales en Espagne, la Loi 3/2020

La présente note d’information traite des mesures procédurales et organisationnelles pour faire face à la COVID-19 dans le domaine de l’Administration de la Justice en Espagne énoncées dans la Loi 3/2020 du 18 septembre. Nous analysons ses chapitres et résumons ses aspects les plus pertinents.

L’insolvabilité fautive et la responsabilité de la société mère

L’insolvabilité fautive en Espagne et la responsabilité de la société mère

Durant la procédure d’insolvabilité, peut être ouverte la « Sixième Section » ou la procédure de qualification de l’insolvabilité, lors de laquelle l’insolvabilité est déclarée fautive ou non, ainsi que la responsabilité des administrateurs sociaux. Nous analysons s’il est possible d’attribuer cette responsabilité à la société mère.

Avantages de la procédure de conciliation

Entreprise en difficulté : Objectifs et avantages de la procédure de conciliation en Espagne

En situation de crise, les entreprises peuvent se trouver en état d’insolvabilité. Face à ce scénario, l’organe d’administration doit adopter la solution la plus juste pour tous les créanciers, ainsi que dans l’intérêt de résoudre la difficile situation de l’entreprise. La procédure de conciliation peut être une solution pour les entreprises.

La procédure de conciliation en Espagne

La procédure de conciliation, une solution de survie pour l’entreprise en Espagne

La procédure de conciliation est définie en Espagne par l’article 5 de la Loi sur l’Insolvabilité. Plus viable et moins drastique que la procédure collective, il s’agit d’une alternative pour le redressement économique/financier des entreprises en difficultés.