Clés pour contester la liste des créanciers en Espagne

En termes juridiques, une procédure d’insolvabilité est une procédure utilisée par une entreprise insolvable pour réorganiser ses dettes ou liquider ses actifs afin de faire face à ses obligations financières. En Espagne, cette procédure est réglementée par la loi sur l’insolvabilité.

L’un des aspects fondamentaux de cette procédure est l’établissement de la liste des créanciers, laquelle peut être contestée par ceux-ci pour divers motifs. Nous présentons ci-dessous les éléments clés permettant de contester la liste des créanciers dans une procédure d’insolvabilité, ainsi que les conséquences de l’exclusion d’un créancier de cette liste.

Contestation de la liste des créanciers

La contestation de la liste des créanciers est une procédure légale permettant à une partie de contester l’inclusion ou l’exclusion de certains créanciers dans la liste soumise par le débiteur dans le cadre d’un concordat préventif. Les motifs les plus courants de contestation de la liste des créanciers sont les suivants :

  • Omission ou exclusion injustifiée : Si un créancier légitime n’est pas inclus dans la liste, il a le droit de contester cette omission et de participer activement à la procédure d’insolvabilité
  • Inscription injustifiée sur la liste : Si un créancier estime avoir été inclus à tort dans la liste, il a le droit de contester cette inscription et de prouver qu’il ne devrait pas être reconnu comme créancier. Cela est particulièrement important en cas d’erreur concernant le montant dû ou si la dette est prescrite.

Il est essentiel de respecter ces procédures de contestation afin de garantir l’équité et la transparence dans la procédure d’insolvabilité.

Conséquences de l’exclusion d’un créancier

L’exclusion d’un créancier peut avoir des conséquences significatives dans le cadre d’une procédure d’insolvabilité, notamment les suivantes :

  • Privation du droit de vote : Les créanciers exclus ne pourront pas exercer leur droit de vote lors des assemblées des créanciers. Cela limite leur capacité à influencer les décisions relatives au débiteur et à la procédure d’insolvabilité dans son ensemble
  • Difficultés de recouvrement des créances : Les créanciers exclus ne pourront pas participer à la répartition des actifs du débiteur. Cela peut considérablement entraver le recouvrement des créances et même conduire à la perte du droit de recouvrement
  • Perte de droits : Dans certains cas, l’exclusion d’un créancier peut entraîner la perte de certains droits, tels que le droit de présenter des preuves ou de contester les résolutions adoptées dans le cadre de la procédure d’insolvabilité
    En résumé, si un créancier est exclu de la liste des créanciers et ne conteste pas cette exclusion dans un délai de 10 jours à compter de la publication de la liste, aucune modification ne pourra être apportée à la procédure d’insolvabilité. Cela peut entraîner des conséquences préjudiciables pour le créancier concerné.

Pour toute information supplémentaire concernant la contestation de la liste des créanciers en Espagne,

Cet article ne relève pas du conseil juridique

Diplômée en Droit de l’Universidad Autónoma de Madrid, titulaire d’un master en Conseil Juridique des Entreprises. Domaines de travail : droit des sociétés et fusions et acquisitions. Langues de travail: français, anglais et espagnol. Contactez Maître Guitián