Financement stratégique des startups : la levée de fonds

Les startups ont souvent besoin de financement externe, surtout au début. Lorsque ce financement vient de fonds d’investissement plutôt que d’organismes publics ou de banques, il prend généralement la forme de levées de fonds. Les levées de fonds sont essentielles pour obtenir les ressources nécessaires à l’expansion, au développement et au maintien des activités.

Les opérations liées aux levées de fonds se présentent principalement sous deux formes :

Augmentations de capital

Les augmentations de capital sont au cœur des levées de fonds. L’investisseur devient associé de l’entreprise en participant à une ou plusieurs augmentations de capital. Celles-ci sont réalisées par l’émission de nouvelles actions ou parts, généralement par des versements en numéraire.

Prêts

En accordant un prêt, l’investisseur fournit des fonds à l’entreprise, obtenant ainsi une créance sur celle-ci.

Dans ce type de transaction, les prêts sont souvent structurés sous forme de prêts convertibles, offrant à l’investisseur la possibilité de convertir sa créance en capital ultérieurement.

Le prêt peut également revêtir la forme d’un prêt participatif, où l’investisseur perçoit un intérêt lié aux performances de l’entreprise.

Dans les deux cas, l’investisseur est directement impacté par les résultats de l’entreprise, favorisant une convergence d’intérêts entre l’investisseur et la startup.

En outre, quelle que soit la nature de l’investissement, la signature de certains documents est courante lors de la formalisation de la transaction :

Lettre d’intention, également appelée term sheet ou offre non contraignante

Dans ce document, l’investisseur expose les conditions générales dans lesquelles il est prêt à réaliser l’investissement, couvrant des aspects allant du prix de la participation aux éventuels changements de structure nécessaires, aux droits qu’il souhaite obtenir ou aux obligations qu’il impose à l’entreprise.

Diligence raisonnable

L’investisseur effectue un audit de certains aspects clés de l’entreprise dans laquelle il envisage d’investir, examinant principalement les aspects fiscaux, financiers, sociaux et juridiques. Sans préjudice du fait que, en raison de la nature de l’entreprise, il peut être nécessaire d’examiner d’autres domaines tels que l’environnement, la propriété industrielle et intellectuelle, l’immobilier, etc.

Pacte d’actionnaires

Il est souvent dans l’intérêt de l’investisseur et de la startup de régler certains aspects (par exemple, ceux contenus dans la lettre d’intention) par le biais de pactes d’actionnaires. Ces accords peuvent également inclure les conditions de l’investissement tel qu’il est réalisé. De cette manière, tous les partenaires préexistants et le nouvel investisseur s’engagent expressément à respecter les conditions de fonctionnement du partenariat, telles qu’elles ont été convenues au cours de la levée de fonds. La startup bénéficie ainsi d’une sécurité et d’une stabilité qui lui permettent d’allouer ses ressources au développement de son activité.

En conclusion, la participation à des levées de fonds présente de nombreux avantages pour les startups qui, outre l’obtention d’un financement externe, obtiennent des avantages tels que l’accès à des connaissances spécialisées, la validation du modèle d’entreprise, l’élargissement du réseau de contacts et l’amélioration de la visibilité sur le marché.

Pour toute information supplémentaire concernant la levée de fonds des startups,

Cet article ne relève pas du conseil juridique

Diplômée en Droit avec un Master d’Accès à la profession d’Avocat, Rosario Rodríguez est spécialisée dans le droit commercial, le droit des sociétés et la constitution de sociétés en Espagne. Langues de travail : français, espagnol et anglais. Envoyez votre consultation à Contactez Maître Rodríguez