Franchise directe en Espagne : la sécurité par la proximité

Dans le cadre d’un contrat de franchise directe, le franchiseur français peut s’établir sur un marché étranger de façon simple et rapide. Il peut reprendre les clauses générales de son contrat initial conclu avec ses partenaires français et négocier de nouveaux contrats avec des entités étrangères. Il faut veiller au respect de la réglementation en vigueur sur le territoire visé et traduire les documents relatifs au modèle franchisé tels que les dispositions techniques, le savoir-faire et les normes graphiques. La franchise directe permet de tester le succès de son modèle d’affaire sur un nouveau territoire dans un premier temps et de s’agrandir par étape, en ouvrant différentes boutiques, puis en créant une structure plus importante une fois la franchise ancrée dans le pays d’accueil.

Avec la franchise directe, le franchiseur reste maître de sa stratégie de développement. Il choisit librement ses partenaires commerciaux, transmet son savoir-faire et détermine les lieux d’implantation de son modèle. Si la franchise directe offre ainsi l’avantage d’être rapide et simplifiée, elle se révèle cependant plus adaptée pour les marchés frontaliers ou francophones. Une proximité linguistique ou culturelle ainsi qu’une une bonne connaissance des marchés et des réglementations propres est nécessaire pour éviter les risques d’une perte de contrôle ou d’une mauvaise exploitation de son modèle).

L’Espagne est l’un des partenaires privilégiés de la France en matière de franchise. De nombreux réseaux français tels que Bureau Vallée ou Ééphant Bleu ont réussi ce pari de l’international grâce à la franchise directe. En effet, l’entreprise française qui possède son siège social à Strasbourg, compte aujourd’hui sur plusieurs centaines de stations en Espagne. Dès que la marque conclut un nouveau partenariat avec un entrepreneur espagnol souhaitant ouvrir une station, l’entreprise strasbourgeoise fabrique et teste le matériel nécessaire à l’installation du franchisé et le transporte jusqu’au lieu d’implantation. Une formation concernant l’entretien et à la gestion du centre est délivrée par le franchiseur, qui apporte également son soutien technique et des conseils en communication (marketing, publicité).

Le contrat de franchise directe, bien que nécessitant un certain nombre d’efforts et un investissement de la part du franchiseur (en matière de ressources humaines et financières) permet de véritablement contrôler l’exportation de son concept à l’étranger. Du processus de sélection du partenaire à l’exploitation de la franchise, le franchiseur a la mainmise sur toutes les composantes de l’expansion du réseau.  En complément, il devra en prendre en compte l’existence de différents paramètres tels que :

  • Les coûts transfrontaliers de transport et/ou de distribution des marchandises et des fournitures nécessaires à l’exploitation de la franchise
  • Les investissements relatifs à l’installation du business model en Espagne (envoi de personnel sur place, recherche, sélection et formation des nouveaux franchisés)
  • Les stratégies publicitaires et d’animation des nouveaux réseaux.

Ainsi, le recours à la franchise directe, encadré par une stratégie de développement correctement planifiée et un conseil juridique de qualité, est gage de sécurité et de contrôle de l’exportation de votre franchise française en Espagne.

Denys Peraud

Cet article ne relève pas du conseil juridique

Mariscal Abogados

Mariscal Abogados est un cabinet francophone pluridisciplinaire avec une expérience confirmée dans différents domaines de droit. Nos langues de travail sont le français, l’espagnol, l’anglais et l'allemand. Si vous souhaitez réaliser une consultation Contactez-nous