2013, année de l’investissement étranger en Espagne

La fin de cette année 2013 a été positivement marquée par les fluctuations d’origines étrangères sur le secteur immobilier espagnol.

On constate, notamment durant toute cette période, que l’initiative étrangère pour investir en Espagne est élevée. Ces fonds étrangers s’orientent vers tous types de biens, qu’ils soient de grand standing, de bureaux, d’appartements, de terrains industriels, d’acquisitions hôtelières…

L’investissement étranger est donc en plein essor, et il a été enregistré pour cette année 2013 un investissement étranger de 4 millions d’euros, montant qui a été doublé par rapport à 2008, selon une expertise de la société de consulting CBRE. Concrètement, le taux d’investissement étranger a augmenté de 1,4% en 2013 par rapport à 2012. L’année se solde donc par un bilan positif, et le stock de logements invendus diminue progressivement.

Ces fonds proviennent principalement des Etats Unis, du Royaume Uni, de France ainsi que de la Russie. L’investissement en provenance d’Afrique du Nord progresse également, notamment à travers de fonds en provenance du Maroc, de la Tunisie et de l’Algérie.

Également, il a été constaté une tendance de la part des classes moyennes de ces pays à investir dans le secteur immobilier en Espagne, notamment à des fins touristiques, ou en vue d’obtenir le permis de résidence (qui permet de travailler sur le territoire espagnol) au moyen de l’acquisition immobilière, qui a été introduit l’année dernière par la Loi de soutien à l’Investisseur et de son Internationalisation. L’investissement n’est donc pas l’apanage exclusif des investisseurs de grande envergure.

En outre, au dernier trimestre de 2013, la valeur des biens immobiliers espagnols a connu une baisse de 9,46% par rapport aux prix enregistrés sur la même période en 2012, rendant ainsi le marché plus attractif. Cette baisse est l’une des plus importantes parmi celles enregistrées dans les principaux marchés mondiaux selon le Global Property Guide. La corrélation entre la dépréciation des prix et la hausse de l’affluence des fonds étrangers témoigne du regain d’intérêt croissant pour l’Espagne de la part des fonds étrangers.

Espérons que 2014 suive cette lancée. En tout état de cause, la majeure partie des entreprises de consulting immobilier s’accordent à dire qu’un tel cadre propice à l’investissement perdurera en 2014.

Hélène Dagousset

Cet article ne relève pas du conseil juridique

Droit de l'Immobilier

Mariscal & Abogados dispose d'une vaste expérience dans le domaine du droit immobilier et de l'urbanisme en Espagne : préparation et rédaction de contrats de construction, vérification diligente juridique.et autres rapports sur actifs immobiliers, gestion de permis et autorisations d’urbanisme, etc. Si vous avez une question, n'hésitez pas à Nous contacter.