La vente de propriétés en Espagne

Les pertes enregistrées ces derniers mois dans le marché immobilier espagnol doivent être comblées par l’entrée progressive d’investisseurs provenant d’autres pays au sein du marché.

Dans ce sens, selon les données collectées par le Collège des membres des Registres de la Propriété, Commerciaux et des Biens meubles d’Espagne, durant l’année 2012, 8,12% des logements achetés en Espagne ont été acquis par des étrangers, donnant lieu à des chiffres qui ne cessent de croître depuis 2006 (8,97) et 2007 (8,29%). Dans la lignée de cette avancée, le premier semestre de cette année marque également cette progression, durant lequel 8 457 des transactions réalisées avaient pour origine des acheteurs provenant d’un pays étranger. Bien qu’incertaine, l’entrée des investissements étrangers donne une vision positive pour les résultats de l’année en cours.

Ces données démontrent progressivement une importante augmentation (en 2009, 4,24% des logements étaient acquis par des étrangers; en 2012, 4,45%; en 2011, 6,04%; et en 2012, 8,12%). Cependant, le but de ces logements s’éloigne beaucoup des objectifs poursuivis en 2007. Ainsi, si les étrangers achetaient des biens immeubles à des fins professionnelles, aujourd’hui, les données enregistrées témoignent que cette augmentation est principalement justifiée par des fins touristiques, ce qui entraine une augmentation de ces chiffres pour les zones côtières, vu l’attraction touristique qu’elles suscitent. (Ainsi, dans l’ordre, figurent : Les Iles Baléares, Les Iles Canaries, la Communauté de Valence, Murcie, Catalogne, et Andalousie).

Respectivement à chaque nationalité, les britanniques restent en première ligne en tant que meilleurs acheteurs. Il est certain que l’achat immobilier des britanniques a diminué de manière constante, si bien qu’alors en 2011 les chiffres avoisinaient les 19,14%, en 2012 il a chuté jusqu’à 16,63%.

En seconde place, les français, bien qu’ayant connu une croissance importante par rapport à l’année précédente, restent talonnés par les imposants russes qui ont déjà détrôné les allemands de leur troisième place qu’ils gardaient depuis ces dernières années.

Cependant, les données relevées démontrent l’objectif principalement touristique de ces acquisitions constaté par le fait que la majorité des premières places du classement sont occupées par des pays européens attirés par le climat espagnol. Il faudra attendre le neuvième rang du classement pour rencontrer les principaux pays ayant des objectifs professionnels. C’est le cas de la Chine (avec 4,30% des acquisitions espagnoles), l’Algérie (3,41%), la Roumanie (en douzième position avec 2,68% des acquisitions) et le Maroc (2,41%).

D’autre part, concernant le type de logement, les étrangers préfèrent les résidences d’occasions (50,65%) à celles neuves (49,35%), tout comme les années précédentes (respectivement 53,96% et 46,04% en 2011), bien qu’il ait été enregistrée une légère diminution.

Ces chiffres révèlent que les nationalités qui achètent des biens immeubles à des fins strictement touristiques sont plus enclins à acquérir un logement neuf, tandis que celles qui viennent en Espagne à des fins professionnelles préfèrent plutôt les logements d’occasion.

Une telle croissance a eu un impact positif sur l’économie espagnole, et a permis de diminuer le nombre de logements inoccupés. De plus, il est attendu que cette augmentation soit accompagnée de la récente législation œuvrant en sa faveur. Il convient notamment de rappeler que le récent projet de loi du gouvernement de Mariano Rajoy prévoit l’octroi de permis de séjour aux investisseurs étrangers dépassant certains seuils dans le but d’attirer les investisseurs de ces pays.

Tália González 

Cet article ne relève pas du conseil juridique

Droit de l'Immobilier

Mariscal & Abogados dispose d'une vaste expérience dans le domaine du droit immobilier et de l'urbanisme en Espagne : préparation et rédaction de contrats de construction, vérification diligente juridique.et autres rapports sur actifs immobiliers, gestion de permis et autorisations d’urbanisme, etc. Si vous avez une question, n'hésitez pas à Nous contacter.